Vie de la confédération

AG de FNE 71- Compte rendu

Publié le mardi 31 mai 2022

L’Assemblée Générale de FNE 71 s’est réunie samedi 28 mai 2022 à la Chapelle-sous-Brancion. Nous remercions vivement le maire de la commune pour nous avoir accueilli cette année encore dans sa salle des fêtes.

Concernant la partie statutaire de l’ordre du jour,

  • les rapports présentés (moral, activités, financiers, orientation et budget prévisionnel) ont tous été adoptés à l’unanimité des 45 présents et représentés, individuels et associatifs. Ils ont été l’occasion de saluer tout le travail effectué par Thierry Grosjean notre porte-parole qui a choisi de se mettre en retrait à partir de cette fin d’année.
  • les mises en cohérence du Règlement intérieur avec les Statuts de 2021 ont également été adoptées à l’unanimité avec quelques régularisations nécessaires ( fonctionnement collégial, utilisation de moyens électroniques, modalités de convocation).
  • l’ AG s’est close après la constitution du nouveau CA pour lequel les 11 candidats ont été élus à l’unanimité. L’Assemblée s’est félicitée de l’arrivée de nouveaux administrateurs venant rejoindre de plus anciens et apportant ainsi un regard neuf et une énergie renouvelée à notre fédération. Le CA 2022-23 est constitué de Marie Bixel, Thierry Colinet, Daniel Dériot, Antoine Pierre de Grammont, Christian Guillot, Geneviève Juhé, Patrick Laden, Francois Lotteau, Nicolas Sicard, Nicole Sicard, Roxane Vigneron.

La 2ème partie de la matinée s’est ouverte aux associations non adhérentes avec lesquelles FNE 71 travaille depuis de longs mois.

  • Pour sa part, FNE BFC a pu témoigner de l’importance des liens qui rassemblent FNE 71 et la fédération régionale.
  • Parmi nos partenaires invités, ont pu se libérer pour répondre présents : le Collectif Pas d’Eclat représenté par le maire de la Chapelle-sous-Brancion, le Gabsel (groupement des agro-biologistes de S&L) représenté par son président, l’Association Sauvegarde de Givry. Claire Mallard, conseillère régionale, était également parmi nous. La Confédération paysanne et Terre de liens ont été excusés.

Des échanges très fructueux ont permis de déboucher sur des propositions concrètes qui seront l’objet d’une très prochaine table ronde.

Voir L’ODJ