Communiqués

Blaireau - Vénerie sous terre. Autorisation préfectorale complémentaire

Publié le lundi 20 juin 2022

Le Préfet de S&L a autorisé l’exercice de la vénerie sous terre du blaireau pour une période complémentaire à partir du 15 juin jusqu’au 14 septembre inclus.

  • FNE 71 avait participé à la consultation publique ouverte en mars et avait présenté les arguments l’amenant à faire part de sa totale désapprobation concernant le projet d’arrêté autorisant l’exercice de la vénerie sous terre du blaireau pour une période complémentaire débutant le 15 mai.
  • Sur 1158 opinions exprimées 821 avaient émis un avis défavorable.

L’autorisation du déterrage à partir du 15 juin ou du 15 mai, c’est pareillement illégal, car même sevrés, les jeunes blaireaux restent étroitement dépendants des parents tout l’été. Aux termes de l’article L.424-10 du Code de l’Environnement il est interdit de détruire (…) les portées ou petits de tous les mammifères dont la chasse est autorisée. L’article R 424-5 du même Code qui précise que le préfet peut autoriser l’exercice de la vénerie du blaireau pour une période complémentaire à partir du 15 mai contrevient donc à l’article précédent.

On notera la mesquinerie de l’Etat qui a publié l’arrêté au Recueil des actes administratifs du département à la veille de sa prise d’effet, alors qu’il était signé depuis le 9 juin. Comment mieux limiter les conséquences d’une éventuelle suspension par le Tribunal administratif ?!

FNE 71 s’oppose à l’ouverture de la période de chasse complémentaire pour la pratique de la vénerie sous terre en Saône & Loire concernant le blaireau et demande son interdiction définitive -abolition- en Bourgogne Franche-Comté.